Huit mille visiteurs (que je remercie pour leur amabilité !), au moment où sort le n°80 de la revue : voilà bien une amusante coïncidence...